Comment réparer les erreurs d’écran bleu les plus courantes sous Windows

De nombreux utilisateurs de Windows ont déjà été confrontés à une erreur de type « écran bleu de la mort ». Ces messages d’erreur sont désagréables et, selon le moment où ils se déclenchent, ils peuvent entraîner une perte de données, voire un endommagement permanent du système ou du matériel.

Cependant, certaines erreurs d’écran bleu de la mort sont plus courantes que d’autres, et nous avons compilé une liste des 10 erreurs les plus courantes auxquelles les utilisateurs de Windows ont pu être confrontés.

En les regroupant dans une seule liste, nous espérons faciliter la recherche de solutions à toutes les erreurs d’écran bleu de la mort.

Qu’est-ce qu’un écran bleu de la mort ?

Un écran bleu de la mort (communément abrégé en BSoD) est un écran d’erreur critique qui n’apparaît que sur les systèmes d’exploitation Microsoft Windows et ReactOS.

Ces écrans d’erreur apparaissent en cas de panne fatale du système et contiennent des informations essentielles qui permettent aux utilisateurs, avec ou sans l’aide d’outils de débogage spécialisés, d’identifier la cause première de la panne.

Chaque fois que votre système d’exploitation atteint un état dans lequel il ne peut plus fonctionner en toute sécurité, il est programmé pour s’arrêter complètement afin d’éviter d’autres données sur le système ou la perte de données. Ces arrêts instantanés sont ce que les utilisateurs ont commencé à appeler des pannes de système.

Comment trouver et diagnostiquer les erreurs BSoD ?

Le nombre d’erreurs BSoD étant très élevé, la seule façon de s’assurer que l’on suit les bonnes solutions est d’identifier l’erreur BSoD à laquelle on est confronté.

Pour ce faire, il faut analyser les fichiers de vidage de la mémoire que votre système Windows génère après chaque erreur BSoD. Une fois que vous avez identifié la cause du BSoD, vous pouvez essayer certains des correctifs les plus courants pour les BSoD.

Liste des erreurs BSoD les plus courantes

Les causes de ces erreurs système fatales étant nombreuses, un système d’identification a été mis en place pour aider les utilisateurs à dépanner les erreurs BSoD en fonction de leur cause première.

Ce système d’identification se présente sous la forme d’un code d’erreur (généralement affiché sous la forme d’un code alphanumérique) ou d’un message d’erreur. Comme vous pouvez l’imaginer, certaines erreurs BSoD sont plus fréquentes que d’autres. La liste ci-dessous contient donc les erreurs BSoD les plus fréquemment rencontrées.

Nous avons inclus une brève description pour chacune d’entre elles et des liens vers des articles dédiés qui vous apprendront tout ce que vous devez savoir sur le traitement de ce code d’erreur BSoD particulier.

Voir aussi :  Comment résoudre les problèmes courants avec les paramètres par défaut des applications sur Windows 10

1. EXCEPTION DE THREAD SYSTÈME NON GÉRÉE

Sans doute l’une des erreurs BSoD les plus courantes, l’erreur SYSTEM THREAD EXCEPTION NOT HANDLED est principalement due à des pilotes obsolètes, incompatibles ou défectueux.

L’une des raisons pour lesquelles ce code d’arrêt particulier est un tel casse-tête est que plusieurs conducteurs peuvent être responsables simultanément, ce qui rend difficile l’identification des coupables par les utilisateurs.

Heureusement, un bon outil de recherche d’erreurs Windows peut aider à identifier le pilote responsable.

Il s’agit d’une erreur BSoD typique qui peut être corrigée par les moyens les plus courants, tels que la mise à jour des pilotes ou l’exécution de l’outil de diagnostic de la mémoire de Windows.

2. EXCEPTION_SERVICE_SYSTÈME

L’erreur BSoD suivante s’appelle l’erreur SYSTEM_SERVICE_EXCEPTION. Il s’agit d’un autre de ces codes d’arrêt que beaucoup d’entre vous ont probablement déjà rencontré.

Les causes les plus courantes de cette erreur BSoD sont les erreurs d’interface graphique, les pilotes défectueux, obsolètes ou corrompus, et même les fichiers système corrompus.

Outre les solutions habituelles pour résoudre les erreurs BSoD, la désinstallation des logiciels récemment installés peut également s’avérer utile. Malheureusement, dans les cas extrêmes, vous devrez peut-être réinitialiser votre système Windows 10 pour éliminer complètement cette erreur.

3. Volume de démarrage non montable

Occasionnellement, vous rencontrerez des erreurs de code d’arrêt qui vous donneront un indice sur leur cause rien qu’avec leur nom.

L’erreur de code d’arrêt « Unmountable Boot Volume » se produit lorsque votre ordinateur Windows ne peut pas se charger correctement à partir du lecteur de démarrage. En raison de la nature de cette erreur de code d’arrêt, vous la rencontrerez généralement lorsque vous essaierez de démarrer votre ordinateur, et elle ne se déclenchera pas de manière aléatoire lorsque l’ordinateur est déjà en cours d’exécution.

La plupart des solutions à cette erreur de code d’arrêt particulière impliquent de réparer le volume de démarrage d’une manière ou d’une autre, de réparer vos fichiers d’installation Windows ou de diagnostiquer l’état général de votre système.

4. Code d’erreur Windows 10 0xc00000e

Encore une autre erreur BSoD qui se déclenche pendant le démarrage du système, le code d’arrêt Windows 0xc00000e, est principalement causé par des problèmes matériels ou des fichiers système corrompus qui empêchent votre OS de démarrer correctement.

Il se déclenche indépendamment du fait que vos fichiers Windows soient stockés sur un disque dur ou un disque SSD, et le dépannage de ce code d’erreur est assez standard.

La liste des solutions comprend des solutions logicielles telles que la réinitialisation du BIOS, l’utilisation de l’outil de réparation automatique de Windows ou le Master Boot Record. Si vous pensez qu’il s’agit d’un problème matériel, le remplacement de la batterie du CMOS peut également s’avérer utile.

Voir aussi :  Comment réparer l'erreur 0x0000004E dans Windows 10 et 11

5. Code d’arrêt de la gestion de la mémoire

Le code d’arrêt de la gestion de la mémoire est un autre excellent exemple d’erreur BSoD qui vous permet de connaître la cause première. Également connu sous le nom de code d’arrêt Windows 0x0000001A, il se déclenche chaque fois que quelque chose ne va pas dans la capacité de votre système Windows à gérer la mémoire.

Ces problèmes peuvent avoir de nombreuses causes, mais les plus courantes sont une mémoire vive, des pilotes ou des logiciels défectueux, des problèmes matériels, des fichiers système corrompus et même des erreurs de disque.

La liste des solutions est assez classique, allant de la mise à jour de votre système d’exploitation ou de vos pilotes à l’exécution d’outils de diagnostic tels que CHKDSK ou SFC.

6. Mauvaise erreur de configuration du système

Certaines erreurs BSoD sont plus faciles à résoudre que d’autres, et si l’erreur Bad System Config Info stop code est très répandue, elle est tout aussi facile à dépanner, même pour ceux qui n’ont pas d’expérience technique.

Également connue sous le nom de code d’arrêt Windows 0x00000074, elle est principalement due à des configurations système défectueuses, mais la bonne nouvelle est que, parfois, un simple redémarrage du système suffit à éliminer cette erreur.

7. Processus critique mort

Le système d’exploitation Windows utilise plusieurs processus critiques qui s’exécutent en arrière-plan pour fonctionner correctement. Lorsqu’un ou plusieurs de ces processus s’arrêtent soudainement, l’erreur Critical Process Died (code d’arrêt Windows 0x000000EF) apparaît très probablement.

La liste des éléments susceptibles de provoquer l’arrêt soudain d’un processus critique est très variée : pilotes défectueux, logiciels malveillants, erreurs de mémoire, voire dépoussiérage de certains composants de l’ordinateur.

Malheureusement, cela signifie également que la liste des solutions est tout aussi longue, allant de choses simples comme le redémarrage de votre PC, à des opérations plus complexes comme la mise à jour de votre BIOS.

8. Erreur nvlddmkm.sys

Parfois, ce ne sont pas des fichiers système défectueux qui sont à blâmer pour les erreurs BSoD, mais plutôt l’utilisation de composants informatiques spécifiques de certaines marques.

Par exemple, les propriétaires de GPU NVIDIA peuvent parfois rencontrer l’erreur de code d’arrêt nvlddmkm.sys. La bonne nouvelle, c’est qu’étant donné qu’il s’agit d’une erreur de code d’arrêt si spécifique, cela réduit considérablement la liste des solutions que vous devriez essayer pour résoudre le problème.

La mise à jour de Windows, ou simplement des pilotes de la carte graphique, peut aider à résoudre les problèmes. La réinstallation complète des pilotes de la carte graphique peut également fonctionner.

Voir aussi :  Comment transformer vos mp3 en CD audio avec ImgBurn sous Windows

Les joueurs devraient également envisager de sous-cadencer leurs GPU, car les FPS supplémentaires qu’ils peuvent gagner ne valent pas la peine que le jeu se plante au moment où vous en avez le plus besoin.

9. WHEA_UNCORRECTABLE_ERROR (code d’arrêt Windows 0x0000124)

Autre code d’arrêt lié au matériel, le code WHEA_UNCORRECTABLE_ERROR se déclenche principalement en raison de matériel corrompu et de problèmes de chaleur ou de tension. Cependant, il est fréquent qu’il se déclenche à cause de problèmes de pilotes, de systèmes défectueux ou de fichiers de registre.

Comme pour la plupart des autres erreurs de code d’arrêt, les solutions habituelles peuvent également aider à résoudre ce problème, comme l’utilisation de CHKDSK ou la vérification de vos pilotes.

Cependant, en raison de la nature de cette erreur particulière, nous vous recommandons de vous concentrer davantage sur les solutions liées au matériel, telles que s’assurer que tous les composants sont correctement insérés, ou réinitialiser le BIOS à ses paramètres d’origine, désactivant ainsi tout overclocking que vous auriez pu activer.

10. Exception de vérification de la machine

La dernière erreur, mais non la moindre, est l’erreur Machine Check Exception, similaire à l’erreur WHEA décrite plus haut.

Ce qui rend cette erreur de code d’arrêt particulièrement désagréable, c’est qu’elle est très aléatoire et qu’elle est connue pour se déclencher une fois et ne plus jamais se reproduire. Ce caractère aléatoire rend le dépannage de cette erreur particulièrement difficile puisqu’il n’y a pas de raison apparente pour qu’elle se produise. La seule chose dont la plupart des utilisateurs sont sûrs, c’est qu’il s’agit très probablement d’un problème matériel.

Cela dit, la liste des solutions possibles est assez longue et implique de faire à peu près tout ce qui est imaginable, depuis la vérification de votre système jusqu’à la correction de vos pilotes, en passant par l’entretien de votre matériel.

Comprendre et surmonter les défis communs de la BSoD

Les 10 erreurs de code d’arrêt énumérées ci-dessus sont les plus courantes rencontrées par les utilisateurs de Windows. Cependant, elles ne sont pas les seules puisqu’elles sont plus de 500 au total.

En définitive, si les erreurs BSoD sont désagréables à rencontrer, n’oubliez pas qu’il existe toujours une solution à chacune d’entre elles.

Améliorez votre QI technologique grâce à nos lettres d’information gratuites

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité et pouvez recevoir des communications occasionnelles ; vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Cliquez pour évaluer cet article !
[Total: Moyenne : ]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *