Qu’est-ce qu’une technologie perturbatrice ? 10 exemples clés

Tout au long de l’histoire, notre monde a été remodelé par des technologies révolutionnaires. Qu’il s’agisse de l’intelligence de Thomas Edison qui a donné naissance à l’ampoule électrique ou de l’ingéniosité collective des visionnaires qui ont donné naissance au téléphone portable, les technologies perturbatrices n’ont cessé de révolutionner nos vies.

De quelle manière avons-nous expérimenté ce type de technologie au cours de la dernière décennie ?

Qu’est-ce qu’une technologie perturbatrice ?

La technologie perturbatrice a été mentionnée pour la première fois par Clayton Christensen, professeur à Harvard, dans un magazine de la Harvard Business Review en 1995, qu’il a ensuite popularisé dans son livre, The Innovator’s Dilemma (Le dilemme de l’innovateur), en 1998. Selon Christensen, cette technologie fait référence à des innovations qui, au départ, s’adressent à des marchés de niche ou à des segments bas de gamme, mais qui finissent par supplanter des industries ou des produits établis.

En termes plus simples, il s’agit d’idées nouvelles ou d’inventions qui changent complètement notre façon de faire les choses. Elles provoquent un tremblement de terre dans les industries établies et changent notre vie quotidienne, en rendant les produits moins chers, plus rapides, meilleurs et plus accessibles à tous.

En outre, ce type de technologie ne doit pas être confondu avec son contraire, l’innovation incrémentale (technologie), une petite amélioration lente apportée à des produits ou technologies existants. La technologie perturbatrice est différente parce qu’elle apporte un changement instantané sur le marché, obligeant les autres à suivre le mouvement ou à se laisser distancer.

Ayant compris ce qu’est cette technologie et comment elle s’oppose à la technologie incrémentale, examinons maintenant comment nous l’avons expérimentée au cours de la dernière décennie.

1. L’IA et les modèles d’IA

Il y a dix ans, l’intelligence artificielle commençait tout juste à voir le jour, avec des capacités et des applications limitées. La plupart des chatbots d’IA, comme Siri, Alexa et Google Assistant, étaient basés sur des règles et ne traitaient que des tâches simples et répétitives, telles que la fourniture d’informations de base, la lecture de musique ou la prise de rendez-vous.

L’IA est devenue plus avancée et plus sophistiquée, avec des capacités et des applications améliorées. Les applications d’IA telles que ChatGPT d’OpenAI, Bing AI de Microsoft et Bard de Google sont alimentées par l’apprentissage profond, utilisant des réseaux neuronaux pour apprendre à partir de grandes quantités de données et générer des réponses basées sur le contexte et l’intention. Ils peuvent gérer des tâches complexes et diverses avec les bonnes invites, telles que la fourniture de recommandations personnalisées, la création de contenus textuels, d’images, de musique et de vidéos, l’enseignement de compétences, etc. Nous pensons que dans dix ans, nos maisons seront équipées d’assistants assistés par l’IA qui contrôleront l’éclairage, la sécurité, l’approvisionnement en eau, le système audio et bien d’autres choses encore.

Cependant, l’une des inquiétudes que suscite l’IA est la manière dont elle pourrait perturber l’avenir du travail, car elle pourrait rendre certains travailleurs plus productifs tout en en remplaçant d’autres qui se spécialisent dans des tâches redondantes ou répétitives. D’autres préoccupations concernent la vie privée, la sécurité, la partialité, la responsabilité, la transparence, etc., en particulier lorsqu’il s’agit de données ou de décisions sensibles ou personnelles.

2. L’informatique en nuage

L’informatique en nuage fournit des services tels que le stockage en ligne, les serveurs et les logiciels sans nécessiter d’infrastructure physique.

Voir aussi :  Qu'est-ce que Google Voice et comment ça marche ?

Selon Statista, le marché de l’informatique en nuage a bondi de 145 milliards de dollars en 2017 à 591,79 milliards de dollars d’ici 2023. Cette technologie révolutionne les pratiques de travail, en favorisant les modèles à distance et hybrides, ainsi que le partage transparent des données entre les appareils. Elle a également amélioré les soins de santé en facilitant le diagnostic à distance, la télémédecine et la médecine de précision. En outre, dans le domaine de l’éducation, l’informatique en nuage a amélioré la qualité et l’accessibilité, permettant aux éducateurs de dispenser des cours, de suivre les progrès et d’apporter un soutien à distance.

3. Sécurité sans mot de passe

Vous souvenez-vous que l’oubli de votre mot de passe était fréquent ? Grâce aux grandes entreprises technologiques qui ont introduit la sécurité sans mot de passe, c’est désormais chose du passé. Avec la sécurité sans mot de passe, vous n’avez pas besoin de saisir un mot de passe ou un code PIN. Au lieu de cela, vous pouvez utiliser des méthodes biométriques, des codes à usage unique ou des jetons physiques pour accéder à vos comptes en ligne.

La sécurité sans mot de passe a gagné du terrain dans divers secteurs et industries. En fait, la sécurité sans mot de passe a gagné du terrain dans divers secteurs et industries, une enquête réalisée par HYPR montre que 54 % des personnes âgées préfèrent l’authentification sans mot de passe aux mots de passe traditionnels.

De nombreuses applications bancaires ont mis en œuvre l’authentification biométrique pour leurs applications bancaires mobiles. Dans le domaine des soins de santé, le partenariat entre Microsoft et Nuance Communications a donné naissance à une solution sans mot de passe qui utilise la reconnaissance vocale pour authentifier les médecins et les infirmières qui accèdent aux dossiers des patients.

4. Voitures électriques et autonomes

Source de l’image : Tesla

Au cours de la dernière décennie, le marché de l’automobile s’est peuplé de voitures électriques et de voitures à conduite autonome capables de détecter leur environnement et de naviguer sur les routes sans intervention humaine. Ces véhicules autonomes, comme Tesla, se conduisent grâce à la fonction Autopilot. Parmi les autres entreprises qui progressent dans ce secteur, citons Zoox, AutoX, Waymo et d’autres.

Alors que les véhicules électriques se sont imposés comme une solution pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, les voitures autonomes ont encore besoin de quelques améliorations pour atteindre la perfection. Néanmoins, nous pouvons anticiper avec confiance la domination imminente des véhicules autonomes sur nos routes.

5. Les drones

Les drones sont très intéressants à piloter, qu’ils soient autonomes ou télécommandés. Ils ont véritablement changé la donne ces dernières années. A rapport de McKinsey montre qu’au début de l’année 2022, plus de 2 000 livraisons commerciales par drone étaient effectuées chaque jour dans le monde, et que ce chiffre a probablement grimpé en flèche depuis.

De la photographie et de la vidéographie aériennes époustouflantes à la livraison de colis et même à l’intervention d’urgence, les drones ont changé notre façon d’aborder la plupart des tâches. Ils sont extrêmement utiles dans le domaine de la sécurité, car ils offrent des capacités de surveillance et de contrôle sophistiquées aux forces de l’ordre, à l’armée et au secteur privé. Mais ce n’est pas tout : vous pouvez faire des choses folles (et plutôt amusantes) avec un drone.

Voir aussi :  DisplayPort vs HDMI : quelle est la différence et lequel est le meilleur ?

L’impact des drones est indéniable, et nous continuerons à voir des améliorations même si nous trouvons de nouvelles applications pour ces véhicules volants qui changent la donne.

6. Crypto, blockchain, métavers et NFTs

Crédit photo : Robert Kneschke/Shutterstock

Au cours des dix dernières années, la technologie Blockchain a radicalement transformé plusieurs écosystèmes Internet centralisés basés sur des serveurs en un système cryptographique décentralisé, immuable et transparent. Les crypto-monnaies, les métavers et les NFT sont nés de cette technologie.

Ces quatre technologies ont stimulé de nouvelles formes d’innovation, de créativité, d’expression et de collaboration. La blockchain et le métavers vous permettent de créer, de partager et de monétiser du contenu et des expériences. Mieux encore, les NFT et les crypto-monnaies vous permettent d’avoir plus de contrôle et de propriété sur vos données et vos actifs en vous conférant des droits de propriété et en vous offrant des incitations économiques.

7. Appareils portables

L’année 2013 a été marquée par une hausse de la popularité des smartwatches à l’échelle mondiale. Pebble et Samsung Galaxy Gear offraient des fonctionnalités telles que les notifications, les applications et la commande vocale, tandis que les trackers de fitness, tels que Fitbit et Jawbone UP, mesuraient les pas, les calories et la qualité du sommeil. Ces appareils sont considérés comme des accessoires pratiques et utiles qui complètent les smartphones.

Cependant, les dispositifs portables ont évolué au-delà de simples accessoires et sont devenus des appareils autonomes offrant des fonctions et des capacités plus avancées. En 2015, Apple a sorti sa première Apple Watch, dotée d’un capteur de fréquence cardiaque, d’un écran Retina, de la prise en charge d’Apple Pay et de plusieurs autres fonctionnalités intéressantes.

L’année suivante est arrivée la première génération d’AirPods, qui a été massivement améliorée dans sa deuxième génération en 2019. Les écouteurs sans fil étaient dotés de l’annulation du bruit, de l’audio spatial et de l’intégration de Siri. De plus, en 2021, Facebook a lancé ses Ray-Ban Stories, des lunettes intelligentes orientées vers le métavers, dotées de deux caméras, de micro-hauts-parleurs, d’un réseau audio à trois microphones, d’un processeur Snapdragon® optimisé et de commandes tactiles capacitives.

Nous n’avons mentionné que quelques-unes des caractéristiques étonnantes des dispositifs portables existants ; nous pensons que ces dispositifs atteindront de nouveaux sommets de sophistication et d’adoption au cours de la prochaine décennie.

8. Réalité augmentée et réalité virtuelle

Vous avez probablement fait l’expérience de la réalité virtuelle si vous avez utilisé des appareils Oculus VR à un moment ou à un autre. Les concepts de RA et de RV existent depuis des décennies, mais ils étaient principalement limités à l’entraînement militaire, aux tests de développement de produits et à la simulation d’opérations chirurgicales.

L’introduction de l’Oculus Rift et du Microsoft HoloLens en 2016 a rendu ces technologies accessibles au public, marquant le début de quelque chose d’excitant. La RA et la RV ont révolutionné notre interaction avec le contenu numérique. La RA superpose des informations numériques dans le monde réel, en enrichissant notre environnement d’éléments virtuels. D’autre part, la RV plonge les utilisateurs dans des environnements entièrement numériques, créant des expériences sensorielles réalistes.

Ces technologies ont ouvert la voie à de nombreuses possibilités, et il est certain que les années à venir nous réservent bien des surprises.

9. Les systèmes GPS

Le GPS, abréviation de Global Positioning System, est un système de radionavigation basé dans l’espace qui relaie des signaux de navigation très précis vers la Terre. Il était principalement utilisé par les forces armées et les gouvernements alliés lorsqu’il a été développé pour la première fois dans les années 1970. Cependant, au cours des dix dernières années, le GPS a évolué au-delà de son utilisation par les gouvernements et trouve une utilisation dans la vie de tous les jours.

Voir aussi :  6 conseils simples pour sécher le port USB de votre smartphone

Les systèmes GPS ont rendu l’exploration de notre monde beaucoup plus facile, car nous pouvons trouver des endroits en ouvrant une application sur nos téléphones. Ils ont également amélioré la sécurité en permettant aux services d’urgence de localiser les personnes en détresse, de suivre les véhicules volés et de surveiller les matières dangereuses.

10. Les imprimantes 3D

La technologie de l’impression 3D existe depuis les années 1980. Cependant, 30 ans plus tard, elle est devenue une technologie de rupture qui a pris d’assaut le courant dominant. En identifiant les problèmes inhérents à un système, les imprimantes 3D ont été utilisées pour construire de nouvelles pièces avant même qu’elles ne soient nécessaires.

Aujourd’hui, il suffit d’appuyer sur un bouton pour fabriquer des bijoux, des jouets et des jeux, des figurines/miniatures, des objets de décoration intérieure et même des porte-clés à l’aide d’imprimantes 3D. Vous pouvez facilement construire des objets grâce aux différents types d’impression 3D à votre disposition.

Quelle sera la prochaine technologie de rupture ?

Notre imagination ne peut que s’emballer lorsque nous réfléchissons à l’avenir perturbateur de la prochaine décennie. Le changement est constant et de nouvelles technologies apparaîtront inévitablement, remplaçant éventuellement les technologies existantes.

Avec les progrès majeurs déjà réalisés en matière d’intelligence artificielle, de blockchain, de véhicules autopilotés et d’informatique en nuage, l’excitation ne peut que continuer à croître à mesure que nous anticipons la façon dont ces technologies continueront à influencer notre monde d’ici peu.

Qu’est-ce qu’une technologie de rupture, exemples à l’appui ?

La roue, l’ampoule électrique et le téléphone portable sont trois exemples de technologies de rupture. À l’époque, ces innovations ont provoqué une rupture profonde avec les modèles antérieurs, entraînant des changements majeurs dans la vie des gens.

Quelles sont les cinq technologies de rupture ?

Exemples de technologies de rupture. L’impression 3D. La 5G et l’amélioration de la connectivité. Intelligence artificielle et apprentissage automatique. Automatisation et robotique. Progrès en matière de cybersécurité. Informatique de pointe. Réalité virtuelle et augmentée. Technologie sans tête.

  • Impression 3D.
  • 5G et connectivité améliorée.
  • Intelligence artificielle et apprentissage automatique.
  • Automatisation et robotique.
  • Progrès en matière de cybersécurité.
  • Informatique de pointe.
  • Réalité virtuelle et augmentée.
  • Technologie sans tête.

Qu’est-ce qu’une technologie de rupture ?

Parmi les exemples, on peut citer les ordinateurs personnels qui remplacent les ordinateurs centraux et les appareils photo numériques qui remplacent les appareils photo à pellicule. Dans les sociétés de l’information modernes, les technologies de rupture peuvent avoir un impact majeur sur la façon dont les entreprises fonctionnent et peuvent provoquer des perturbations majeures dans les industries et les marchés.

Qu’est-ce qu’une technologie perturbatrice ?

Qu’est-ce qu’une technologie de rupture ? Une technologie perturbatrice est une innovation qui modifie considérablement le mode de fonctionnement des consommateurs, des industries ou des entreprises. Une technologie perturbatrice balaie les systèmes ou les habitudes qu’elle remplace parce qu’elle possède des attributs qui sont manifestement supérieurs.

Cliquez pour évaluer cet article !
[Total: Moyenne : ]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *