Ici's Pourquoi je refuse d’utiliser Meta AI sur n’importe quelle plateforme Meta

  • Je préfère les outils d’IA actuels et je trouve Meta AI limité et peu fiable.
  • Je suis préoccupé par la protection de la vie privée et sceptique quant aux pratiques de Meta en matière de données.
  • Je crains de compromettre la vie privée de mes amis dans les discussions de groupe.

L’intégration par Meta de fonctions d’IA dans ses plateformes semble être la mesure ultime pour rendre l’IA accessible à des milliards de personnes dans le monde. Cependant, malgré le battage médiatique autour de ces nouvelles fonctionnalités, j’ai pris la décision délibérée de ne pas utiliser Meta AI. Je vais vous expliquer pourquoi.

1 J’utilise déjà d’autres outils d’IA

Tout d’abord, je suis à l’aise avec les outils d’IA que j’utilise actuellement. De Claude AI pour la génération de textes et la résolution de problèmes à DALL-E pour la génération d’images, je dispose d’une solide boîte à outils. Ces outils ont fait leurs preuves à maintes reprises et j’ai investi des efforts dans l’apprentissage de leurs nuances et de leurs capacités.

Passer à une nouvelle plateforme d’IA nécessiterait de réapprendre les processus, de s’adapter à des interfaces différentes et de compromettre potentiellement des fonctionnalités sur lesquelles j’ai fini par compter.

2 Ses capacités sont limitées

Les offres actuelles de Meta AI sont principalement axées sur la génération de textes et d’images. Bien que ces fonctionnalités soient utiles, elles n’arrivent pas à la cheville des implémentations de l’IA que nous voyons sur Snapchat. Les fonctions d’IA de Snapchat comprennent des lentilles dynamiques qui peuvent transformer votre apparence en temps réel, des arrière-plans de chat générés par l’IA et même la possibilité de créer des images stylisées avec votre photo.

Le contraste est saisissant. Alors que Meta AI propose essentiellement un chatbot et un générateur d’images de base, d’autres plateformes repoussent les limites de ce qu’il est possible de faire avec l’IA sur les plateformes de médias sociaux. Cette portée limitée donne à Meta AI l’impression d’être une fonction « moi aussi » plutôt qu’un bond en avant innovant.

Voir aussi :  Avez-vous besoin d'être un Wiz informatique pour utiliser Linux?4 idées fausses démystifié

De plus, les personnes qui ont expérimenté Meta AI m’ont dit que sa fiabilité et la qualité de ses résultats étaient souvent discutables, ce qui n’arrange rien. Par exemple, des utilisateurs ont signalé qu’en ce qui concerne la génération d’images, Meta AI a du mal à incorporer avec précision différents styles artistiques, produisant souvent des résultats qui semblent génériques ou hors cible.

De même, en ce qui concerne la génération de texte et la fourniture d’informations, il est arrivé que les réponses de Meta AI ne soient pas tout à fait exactes. Aucun outil d’IA n’est toujours précis. Cependant, c’est l’un des cas où je préfère m’en tenir au diable que je connais.

3 Le bon vieux scepticisme

Ma réticence à adopter Meta AI ne tient pas seulement à ses fonctionnalités (ou à leur absence). Elle est également ancrée dans une bonne dose de scepticisme, en particulier en ce qui concerne l’histoire de Meta avec les données des utilisateurs.

Meta, anciennement Facebook, a un passé mouvementé en matière de protection de la vie privée des utilisateurs. Du scandale Cambridge Analytica aux nombreuses violations de données, les antécédents de l’entreprise n’inspirent pas confiance. En tant que personne attachée à la protection de sa vie privée, j’hésite à introduire davantage de mes données dans les systèmes de Meta.

De plus, je m’inquiète particulièrement de la manière dont mes interactions avec Meta AI pourraient être utilisées. Mes conversations deviendront-elles des données d’entraînement pour les futures itérations de l’IA ? Mes requêtes seront-elles utilisées pour établir un profil plus détaillé de ma personne à des fins publicitaires ? Ces questions me mettent mal à l’aise, d’autant plus que le principal modèle commercial de Meta tourne autour de la monétisation des données des utilisateurs.

Voir aussi :  Le meilleur NAS pour votre serveur multimédia domestique en 2024

4 Je ne veux pas risquer de compromettre la vie privée de mes amis dans les discussions de groupe

Mes préoccupations en matière de protection de la vie privée ne se limitent pas à mes propres données. En tant que personne utilisant fréquemment les chats de groupe, je me méfie de la façon dont la présence de Meta AI dans ces conversations pourrait avoir un impact sur la vie privée de mes amis et de ma famille.

Lorsque j’utilise l’IA dans un contexte personnel, je choisis consciemment les informations que je partage. Toutefois, dans le cadre d’une discussion de groupe, l’utilisation de l’IA pourrait potentiellement exposer les conversations et les données d’autres personnes qui n’y ont pas consenti. Il ne s’agit plus seulement de ma vie privée, mais du respect de la vie privée de tous les membres de mon cercle social.

Meta devra peut-être repenser sa stratégie de mise en œuvre de l’IA avant qu’il ne vaille la peine de l’utiliser pour moi. Un chatbot dans mes chats n’est pas une proposition suffisante. Meta AI, dans son état actuel, ressemble plus à un concurrent de Perplexity qu’à une application d’IA bien pensée d’une entreprise de médias sociaux de la réputation de Meta.

Le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, a donné un certain nombre d’interviews dans lesquelles il a parlé d’une fonction « AI Studio ». Espérons qu’il s’accompagne de fonctions d’IA amusantes qui donneront envie aux utilisateurs de s’en servir. Je préfère de loin créer des avatars d’IA à partir de photos que j’allais de toute façon télécharger plutôt que de donner à un outil d’IA mes pensées sur les médias sociaux.

Voir aussi :  JBL Quantum Stream Wireless Mic Review : La simplicité au service de la simplicité

Puis-je me retirer de Meta AI ?

« Vous ne pouvez pas la désactiver à partir de cette expérience, mais vous pouvez effectuer des recherches comme vous le feriez normalement pour vous engager avec une variété de résultats. » Bien que vous ne puissiez pas désactiver la fonctionnalité, vous pouvez la mettre en sourdine en appuyant sur le cercle bleu Meta AI dans votre barre de recherche Facebook ou Instagram, puis en appuyant sur le cercle bleu avec un « i » à l’intérieur.

Comment désactiver Meta AI sur Facebook ?

Sur l’application mobile Facebook, appuyez sur le bouton « recherche ». Il se peut que vous soyez invité à « Demander quelque chose à Meta AI ». Appuyez sur le triangle bleu à droite, puis sur le cercle bleu avec un « i » à l’intérieur. Ici, vous verrez un bouton « muet », avec des options pour faire taire le chatbot pendant 15 minutes ou plus, ou « Jusqu’à ce que je le change ».

L’utilisation de Meta AI est-elle sûre ?

Cependant, dans le contexte de l’envoi d’images générées par l’IA à des amis et à la famille à l’aide d’une application de chat comme WhatsApp, celle-ci semble inoffensive. L’IA de Meta et sa capacité à générer des images en tapant une « description » rendent les emojis tellement amusants. L’étiquette « Imagine with AI » garantit que l’image est créée à l’aide de l’IA.

Comment se débarrasser de Meta Al ?

Voici comment désactiver Meta AI.

  • Cliquez sur la flèche « Ask Meta AI »
  • Cliquez sur le bouton info.
  • Cliquez sur Mute.
  • Choisissez « Jusqu’à ce que je le change »
Cliquez pour évaluer cet article !
[Total: Moyenne : ]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *