Glossaire de la sauvegarde et de la récupération des données : 50+ termes définis

À l’ère du numérique, notre dépendance à l’égard des données n’a jamais été aussi grande. Qu’il s’agisse de photos et de documents personnels ou d’informations commerciales sensibles, la perte de données peut être dévastatrice.

Pour l’individu lambda, la protection de ses souvenirs et de ses fichiers importants est une priorité absolue. Pour les professionnels, il est essentiel de comprendre (et de mettre en œuvre) les conditions de conservation et de récupération des données.

Quel que soit votre cas d’utilisation, ce glossaire démystifie le jargon associé à la sauvegarde et à la récupération des données, vous permettant ainsi de rechercher les technologies et les protocoles adéquats pour sauvegarder vos actifs numériques.

TÉLÉCHARGEMENT GRATUIT : Cet aide-mémoire est disponible sous forme de PDF téléchargeable auprès de notre partenaire de distribution, TradePub. Vous devrez remplir un court formulaire pour y accéder pour la première fois. Télécharger l’aide-mémoire sur le glossaire de la sauvegarde et de la récupération des données.

Définitions de la sauvegarde et de la récupération des données

Terme

Définition

règle des 3-2-1

Stratégie de sauvegarde qui recommande de conserver au moins trois copies de vos données, sur deux types de supports différents, dont une copie stockée hors site.

Stockage d’archives

Cette solution de stockage à long terme est utilisée pour les données rarement consultées qui doivent être conservées pour des raisons de conformité ou juridiques, mais qui ne sont pas activement utilisées.

Sauvegarde automatisée

Permet aux sauvegardes de se produire automatiquement à des intervalles programmés ou lorsque des déclencheurs spécifiques sont activés, sans intervention manuelle.

Sauvegarde

Copie de données ou de logiciels créée pour se protéger contre la perte de données ou la défaillance du système, qui est généralement stockée dans un emplacement différent de celui des données d’origine. Une sauvegarde complète est une copie intégrale de toutes les données ou de tous les logiciels, tandis qu’une sauvegarde partielle ne copie que les modifications apportées depuis la dernière sauvegarde.

Plan de sauvegarde et de récupération

Un plan complet qui décrit comment une organisation protégera et récupérera les données critiques en cas de perte de données ou de défaillance du système. Il comprend des procédures pour les sauvegardes régulières, la conservation et la restauration des données, ainsi qu’un plan de reprise après sinistre en cas d’événement catastrophique.

Cryptage des sauvegardes

Le processus de cryptage des données de sauvegarde pour assurer leur confidentialité et les protéger contre les accès non autorisés ou les violations pendant le stockage ou la transmission.

Référentiel de sauvegarde

Un emplacement ou un système de stockage centralisé où les données de sauvegarde sont stockées et gérées. Il s’agit d’un référentiel consolidé et organisé qui facilite l’accès et la récupération des fichiers de sauvegarde.

Rotation des sauvegardes

Une pratique qui implique le cycle et l’utilisation de plusieurs ensembles ou supports de sauvegarde au cours d’une période définie. Cette pratique assure une rotation des sauvegardes, ce qui permet une conservation et une récupération efficaces des données.

Serveur de sauvegarde

Serveur ou dispositif dédié responsable de la gestion et de l’exécution des opérations de sauvegarde. Il prend en charge des tâches telles que la capture, le stockage et la restauration des données, facilitant ainsi une gestion efficace et centralisée des sauvegardes.

Logiciel de sauvegarde

Ce logiciel spécialisé est conçu pour faciliter le processus de sauvegarde. Il offre généralement des fonctions telles que la planification, la compression, le cryptage et la vérification, ce qui simplifie et automatise les opérations de sauvegarde.

Vérification des sauvegardes

Le processus de validation de l’intégrité et de l’exhaustivité des données de sauvegarde afin de s’assurer qu’elles peuvent être restaurées avec succès en cas de besoin. Il s’agit de vérifier l’exactitude et la cohérence de la sauvegarde par rapport aux données d’origine.

Fenêtre de sauvegarde

Une période de temps spécifique pendant laquelle les sauvegardes sont planifiées et exécutées sans causer de perturbations significatives aux opérations normales de l’entreprise. Il s’agit généralement d’une période où l’activité du système ou la demande des utilisateurs est plus faible.

Sauvegarde bare-metal

Une méthode de sauvegarde qui capture une copie complète d’un système entier, y compris le système d’exploitation, les applications et les données. Elle permet de restaurer le système à l’état « bare metal », ce qui permet une restauration rapide de la sauvegarde sur du matériel neuf ou réparé.

Sauvegarde dans le nuage

Pratique consistant à stocker les données de sauvegarde dans des systèmes de stockage distants basés sur l’informatique en nuage. Elle assure la protection des données hors site, l’évolutivité et l’accessibilité à partir de n’importe quel endroit disposant d’une connexion internet.

Reprise après sinistre dans le nuage

Une solution basée sur le cloud qui permet aux organisations de récupérer leur infrastructure informatique et leurs données critiques en cas de sinistre. Elle s’appuie sur les ressources du cloud pour restaurer les systèmes et les données, assurant ainsi la continuité de l’activité.

Passerelle de stockage en nuage

Solution de stockage hybride qui assure la connectivité entre l’infrastructure de stockage sur site et les services de stockage en nuage. Elle permet une intégration et un transfert de données transparents entre les deux environnements.

Sauvegarde à froid

Création d’une sauvegarde de données ou de systèmes critiques qui ne sont pas en cours d’exécution ou opérationnels. Ce type de sauvegarde est souvent associé à un site froid, qui est une installation dédiée pouvant être utilisée pour restaurer l’infrastructure informatique en cas de sinistre.

Compression

Processus consistant à réduire la taille des données de sauvegarde en éliminant les informations redondantes ou inutiles. Il permet d’optimiser l’espace de stockage et d’améliorer les performances de sauvegarde et de restauration.

Protection continue des données

Méthode de sauvegarde qui capture et réplique les changements de données en temps réel ou presque, garantissant une perte de données minimale en cas de défaillance du système ou de corruption des données.

Archivage des données

Le stockage et la préservation à long terme des données qui ne sont plus utilisées activement mais qui doivent être conservées à des fins de conformité, d’historique ou de référence. Il s’agit généralement de déplacer les données vers un niveau ou un système de stockage distinct.

Déduplication des données

Cette technique permet d’identifier et d’éliminer les versions dupliquées des données dans un système de sauvegarde ou de stockage. La déduplication des données permet de réduire les besoins en stockage et d’améliorer l’efficacité des sauvegardes en ne stockant que des segments de données uniques.

Perte de données

Perte involontaire ou accidentelle de données, quelle qu’en soit la cause. Les causes contributives comprennent les pannes matérielles, la corruption des logiciels, l’erreur humaine, les catastrophes naturelles ou les cyber-attaques. La perte de données peut se traduire par une indisponibilité permanente ou temporaire des données.

Redondance des données

La duplication des données au sein d’un système de stockage ou de sauvegarde afin d’améliorer la disponibilité des données et la tolérance aux pannes. Les copies redondantes des données fournissent une sauvegarde ou des sources alternatives en cas de défaillance ou de corruption des données.

Réplication des données

Le processus de création et de maintien de multiples copies synchronisées de données dans différents lieux ou systèmes de stockage. Elle garantit la disponibilité des données, la reprise après sinistre et la continuité des activités en cas de défaillance ou d’interruption du système.

Rétention des données

La durée ou la période pendant laquelle les données sont conservées ou stockées en fonction des exigences commerciales, légales ou réglementaires.

Sauvegarde différentielle

Capture et stockage des modifications apportées aux données depuis la dernière sauvegarde complète. Contrairement aux sauvegardes incrémentielles, les sauvegardes différentielles ne nécessitent pas de faire référence aux sauvegardes précédentes pour la restauration, ce qui simplifie le processus de récupération.

Récupération après sinistre

Ensemble de politiques, de procédures et de stratégies conçues pour faciliter la récupération des systèmes et des données informatiques critiques après un événement catastrophique. Elle vise à minimiser les temps d’arrêt et à rétablir les opérations normales aussi rapidement que possible.

Reprise après sinistre en tant que service (DRaaS)

Un service basé sur le cloud qui fournit à une organisation une solution complète de reprise après sinistre, y compris l’infrastructure, la réplication des données, la sauvegarde et les capacités de récupération. Le DRaaS offre une alternative aux configurations traditionnelles de reprise après sinistre sur site.

Tests de reprise après sinistre

Simulation de scénarios de catastrophes potentielles pour évaluer l’efficacité et l’état de préparation du plan de reprise d’activité. Il permet d’identifier les lacunes, les vulnérabilités et les domaines à améliorer dans le processus de reprise.

Image disque

Copie complète, secteur par secteur, d’un disque ou d’un volume de stockage, y compris le système d’exploitation, les applications et les données. Elle permet une restauration complète du système en cas de défaillance matérielle, de corruption des données ou d’erreurs système.

Sauvegarde disque à disque

Cette stratégie de sauvegarde consiste à copier directement les données d’un disque ou d’un système de stockage à un autre. Elle offre des vitesses de sauvegarde et de récupération rapides, ce qui la rend adaptée aux organisations ayant des exigences élevées en matière de protection et de récupération des données.

Gestion des clés de chiffrement

La génération, la distribution, le stockage, la rotation et la révocation des clés de chiffrement utilisées pour sécuriser les données de sauvegarde. La gestion des clés de chiffrement garantit la confidentialité et l’intégrité des sauvegardes chiffrées et empêche tout accès non autorisé.

Cryptage de bout en bout

Cette mesure de sécurité garantit que les données sont chiffrées tout au long de leur cycle de vie, de la source à la destination. Le chiffrement de bout en bout protège les données contre tout accès non autorisé pendant la sauvegarde, la transmission et le stockage.

Sauvegarde au niveau du fichier

Copie et stockage de fichiers ou de répertoires individuels, permettant la sauvegarde et la restauration sélectives de fichiers ou de dossiers spécifiques sans qu’il soit nécessaire de procéder à des sauvegardes complètes du système.

Restauration complète du système

Le processus de récupération et de restauration complète d’un système informatique ou d’un serveur, y compris le système d’exploitation, les applications et les données, à son état d’origine après une défaillance critique ou une perte de données.

Restauration granulaire

La restauration de fichiers, de dossiers ou d’objets de données spécifiques à partir d’une sauvegarde, plutôt que d’avoir à restaurer l’ensemble de la sauvegarde. Elle offre souplesse et efficacité en ne récupérant que les données nécessaires.

Haute disponibilité (HA)

La capacité d’un système ou d’une infrastructure à maintenir un fonctionnement ininterrompu et à fournir un accès continu aux applications et aux données, même en cas de défaillance matérielle ou logicielle. Les systèmes HA visent à minimiser les temps d’arrêt et à assurer la continuité des activités.

Cluster à haute disponibilité

Groupe de serveurs ou de nœuds interconnectés qui travaillent ensemble pour assurer la disponibilité continue des services et des applications. Si un nœud tombe en panne, un autre nœud prend le relais, évitant ainsi les interruptions de service ou les pertes de données.

Sauvegarde à chaud

Une sauvegarde à chaud, également connue sous le nom de sauvegarde en ligne, implique la création d’une sauvegarde des données ou des systèmes pendant qu’ils fonctionnent activement et sont accessibles aux utilisateurs. Ce type de sauvegarde élimine la nécessité d’arrêter le système pendant le processus de sauvegarde.

Sauvegarde hybride

Une combinaison de solutions de sauvegarde locales et basées sur le cloud fournit une stratégie complète de protection des données. Les sauvegardes hybrides permettent aux organisations d’exploiter les avantages du stockage local et du stockage en nuage hors site à des fins de sauvegarde et de récupération.

Nuage hybride

Un environnement informatique qui combine une infrastructure de nuage privé avec des services de nuage public. Cette architecture permet aux organisations de tirer parti de l’évolutivité et de la flexibilité du cloud public tout en conservant les données sensibles et les applications critiques dans un environnement de cloud privé.

Sauvegarde basée sur des images

Capture d’un instantané ou d’une image complète d’un système ou d’un serveur, y compris le système d’exploitation, les applications, les configurations et les données. Elle permet une récupération rapide et complète du système en restaurant l’ensemble de l’image du système.

Sauvegarde incrémentale

Capture et stockage des seules modifications apportées aux données depuis la dernière sauvegarde, ce qui réduit considérablement le temps de sauvegarde et les besoins de stockage. Ce type de sauvegarde repose sur la référence aux sauvegardes précédentes, généralement la dernière sauvegarde complète et les sauvegardes incrémentielles ultérieures, pour la restauration.

Stockage en réseau (NAS)

Un dispositif de stockage dédié ou un serveur connecté à un réseau qui fournit des services de stockage et d’extraction de données au niveau des fichiers à plusieurs clients et utilisateurs.

Stockage d’objets

Cette architecture de stockage gère et organise les données sous forme d’unités discrètes appelées objets, qui comprennent les données elles-mêmes, les métadonnées et un identifiant unique. Le stockage d’objets est très évolutif et convient au stockage de grandes quantités de données non structurées.

Sauvegarde hors site

Stockage de copies de sauvegarde des données dans un lieu distant ou une installation hors site, offrant une protection supplémentaire contre les catastrophes localisées ou les dommages physiques subis par le site principal.

Récupération ponctuelle

Permet de restaurer les données à un moment précis avant qu’une perte de données ou une défaillance du système ne se produise. La récupération ponctuelle repose sur la capture et la préservation de sauvegardes périodiques ou d’instantanés à des fins de récupération.

Nuage privé

Un environnement de cloud computing dédié à une seule organisation. Il fournit un accès exclusif aux ressources de calcul, de stockage et de mise en réseau, offrant un contrôle, une confidentialité et une sécurité accrus par rapport aux environnements de cloud public.

Nuage public

Un environnement de cloud computing partagé par plusieurs organisations ou utilisateurs. Il fournit un accès à la demande aux ressources informatiques, telles que les machines virtuelles, le stockage et les applications, via Internet, à partir d’un fournisseur de services en nuage.

RAID (Réseau redondant de disques indépendants)

Cette technologie de stockage de données combine plusieurs disques physiques en une seule unité logique pour améliorer les performances, la tolérance aux pannes et la protection des données. Les différents niveaux RAID offrent diverses configurations pour la redondance des données et le striping.

Sauvegarde de machines virtuelles

Capture et protection des données, de la configuration et de l’état des machines virtuelles (VM). Grâce à ce type de sauvegarde, les machines virtuelles peuvent être restaurées ou migrées vers différents hôtes ou environnements sans perte de données ni incohérence du système.

Bibliothèque de bandes virtuelles (VTL)

Système de stockage sur disque qui émule les fonctionnalités des bibliothèques de bandes traditionnelles. Une VTL offre aux applications de sauvegarde une interface familière et permet d’écrire des données sur le disque, ce qui accélère les opérations de sauvegarde et de restauration par rapport aux systèmes physiques à bandes.

Voir aussi :  Effet Hall vs Optique : Quels commutateurs de clavier mécaniques devriez-vous choisir ?

Ne tardez pas, sauvegardez dès aujourd’hui

La perte de données est inévitable, c’est pourquoi les sauvegardes sont si importantes. La valeur financière et opérationnelle des données d’entreprise ne peut être surestimée, tout comme la valeur émotionnelle des données personnelles. Quel que soit le type de données dont vous êtes responsable, ne remettez pas à plus tard la tâche essentielle de sécuriser vos fichiers et vos systèmes.

Qu’est-ce que la récupération des données, définie comme la sauvegarde et la récupération des données ?

La sauvegarde et la récupération des données est le processus qui consiste à sauvegarder vos données en cas de perte et à mettre en place des systèmes sécurisés qui vous permettent de récupérer vos données par la suite. La sauvegarde des données nécessite la copie et l’archivage des données informatiques afin de les rendre accessibles en cas de corruption ou de suppression des données.

Qu’est-ce que la règle des 3 2 1 ?

La stratégie de sauvegarde 3-2-1 stipule simplement que vous devez disposer de trois copies de vos données (vos données de production et deux copies de sauvegarde) sur deux supports différents (disque et bande) et d’une copie hors site pour la reprise après sinistre.

Quelle est la définition des termes « sauvegarde » et « restauration » ?

La sauvegarde et la restauration font référence aux technologies et aux pratiques permettant d’effectuer des copies périodiques des données et des applications sur un dispositif distinct et secondaire, puis d’utiliser ces copies pour récupérer les données et les applications – et les opérations commerciales dont elles dépendent – au cas où les données et les applications d’origine seraient perdues ou détruites.

Voir aussi :  AMD RX 6800 vs. AMD RX 6800XT : Quelle est la différence ?
Cliquez pour évaluer cet article !
[Total: Moyenne : ]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *