Qui a inventé l’ordinateur portable ? 7 premiers ordinateurs portables qui ont donné le coup d’envoi du travail mobile

Les ordinateurs portables représentaient 57 % des ventes de PC en 2022. Le design pratique et le matériel léger des ordinateurs portables et ultrabooks permettent de les emporter et de les utiliser presque n’importe où.

Traditionnellement moins puissants que leurs homologues de bureau, les ordinateurs portables sont devenus, depuis 2010 environ, l’option la plus populaire pour un nouvel ordinateur.

Mais qui a inventé les premiers ordinateurs portables ?

Le créateur des ordinateurs portables et des laptops

Comme vous le verrez bientôt, les premiers ordinateurs portables et portatifs ressemblaient davantage à des valises qu’à des livres.

Quand le premier ordinateur portable a-t-il été commercialisé et qui l’a inventé ?

Le premier ordinateur portable évident remonte à l’IBM 5100 (voir ci-dessous), créé au centre scientifique IBM de Los Gatos par une équipe composée du Dr Paul Friedl et de Bill Lowe. Quelques années plus tard, Lowe sera le fer de lance de la création du premier PC IBM.

Ces sept ordinateurs portables ont tout changé et ont annoncé l’ère de l’informatique portable.

1. IBM 5100

Largement considéré comme le premier ordinateur portable, l’IBM 5100 est sorti en 1975. À l’époque, les ordinateurs pesaient le même poids qu’une petite voiture, et cet appareil était donc révolutionnaire.

Doté d’un processeur IBM PALM (1,9 MHz) et d’un maximum de 16 Ko de mémoire vive, l’ordinateur était certes portable, mais il pesait 25 kg. De plus, il devait être branché – il n’y avait pas de batterie sur cet ordinateur.

L’IBM 5100 était équipé d’un écran CRT monochrome de 5 pouces et d’un lecteur de bandes IBM DataCartridge. Bien que l’IBM 5100 ne soit pas portable au sens où nous l’entendons actuellement, il s’agissait d’un appareil tout-en-un qui pouvait être déplacé et branché.

Le prix d’entrée de gamme de l’IBM 5100 en 1975 était de 8 975 $, soit environ 25 000 $ aujourd’hui.

2. Epson HX-20

Considéré par beaucoup comme le premier véritable ordinateur portable, l’Epson HX-20 a été commercialisé en 1980. Doté de ce que l’on appelle aujourd’hui un « cyberdeck », il est équipé de deux unités centrales Hitachi 6301 (614 kHz), d’une mémoire vive de 32 Ko et d’une mémoire morte de 64 Ko.

Un écran LCD compact de quatre lignes par 20 caractères (120×32 pixels) était monté à côté d’une imprimante matricielle et d’un lecteur de microcassettes, et l’ordinateur ne pesait que 1,6 kg (3,5lb).

Voir aussi :  Comment allumer et éteindre la lumière du clavier sur votre ordinateur portable HP

Disponible avec une mallette de transport, l’Epson HX-20 était alimenté par des batteries rechargeables au nickel-cadmium. Incroyablement, celles-ci permettaient d’alimenter l’ordinateur pendant 50 heures !

Neuf, l’Epson HX-20 ne coûtait que 795 dollars, soit environ 2160 dollars actuels.

3. Portail R2E CCMC

Également sorti en 1980, le R2E CCMC Portal a été développé par l’ingénieur informaticien français François Gernelle et commercialisé par R2E Micral.

Doté d’un processeur Intel 8085 cadencé à 2 MHz et de 64 kb de RAM, le Portal disposait d’un écran de 32 caractères, d’un lecteur de disquettes de 5,25 pouces et d’une imprimante thermique.

Comme l’IBM 5100, le Portal n’était pas entièrement portable, mais avec ses 12 kg, il était suffisamment léger pour être déplacé selon les besoins.

Vendu comme outil de paie et de comptabilité, des centaines de machines ont été vendues en France au début des années 1980. Cependant, le Portal est incroyablement rare, avec seulement deux exemplaires connus.

Il n’existe pas de prix précis pour le Portal.

4. Osborne 1

En 1981, un ordinateur entièrement portable ressemblant à l’IBM 5100 a été mis sur le marché. Pesant 11 kg, l’Osborne 1 (ou OCC-1) a été développé par Adam Osborne à Osborne Computer Corporation.

Doté d’un processeur Zilog Z80 de 4 MHz (la même puce qui allait équiper de nombreux systèmes de l’ère 8 bits) et de 64 Ko de RAM, l’Osborne 1 disposait également de deux lecteurs de disquettes de 5,25 pouces. Lorsqu’il était transporté, le clavier était accroché à l’écran CRT monochrome de 5 pouces et aux lecteurs de disquettes.

Plusieurs autres ordinateurs ont utilisé ce type de conception pour les premiers ordinateurs portables, notamment Commodore. Le SX-64 est une rare version portable de l’ordinateur 8 bits concurrent, le Commodore 64.

Le prix de lancement de l’Osborne 1 était de 1795 $, ce qui correspondrait aujourd’hui à environ 5350 $.

5. Boussole GRiD

Développé en grande partie pour le programme naissant de la navette spatiale de la NASA, le travail sur le GRiD Compass a commencé en 1979 et a été publié en 1982. Conçu par Bill Moggridge, l’ordinateur est considéré comme le premier ordinateur portable « à clapet » et comportait un processeur Intel 8086 de 8 MHz, 34 Ko de mémoire, un écran 320 × 240 et un modem intégré.

Entre-temps, un bus d’E/S IEEE-488 permettait de connecter des lecteurs de disquettes et de disques durs. Le GRiD Compass a été utilisé dans les missions de la navette spatiale, mais aussi par les forces spéciales américaines.

Voir aussi :  Comment corriger l'erreur 1020 de Cloudflare : Accès refusé

Bien que son format ait eu une influence considérable, le GRiD Compass n’était pas équipé d’une batterie rechargeable. Au lieu de cela, il nécessitait une alimentation électrique standard de 110/220 V CA.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, cet ordinateur coûtait 8 150 dollars en 1982, soit 22 880 dollars d’aujourd’hui.

6. Ordinateur portable Compaq

Ce PC portable compatible IBM est sorti en mars 1983. Derrière le CRPT vert de 9 pouces se trouvait un processeur Intel 8088 cadencé à 4,77 MHz et 128 Ko de RAM. Le stockage était assuré par deux lecteurs de disquettes de 5,25 pouces ou par un seul lecteur de disquettes et un disque dur de 10 Mo.

Pesant 13 kg, l’ordinateur « fermé » ressemblait à une valise. Comme l’Osborne 1, le clavier se fixait à la base de la valise et devait être alimenté par le secteur – il n’y avait pas de batterie.

Le Compaq Portable coûtait 2 995 $, soit environ 8 150 $ en termes actuels. Comme il s’agissait d’un compatible IBM, le Compaq Portable pouvait exécuter presque tous les logiciels PC de la première génération.

7. Le TRS-80 modèle 100

Si les ordinateurs portables mentionnés ci-dessus ont eu un petit impact, aucun d’entre eux n’a rendu le travail mobile aussi facile que celui-ci.

Commercialisé par Radio Shack et contrôlé par un processeur de 2,4 MHz, cet ordinateur portable de 1983 disposait d’une mémoire vive de 32 Ko et d’un écran LCD de huit lignes par 40 caractères (240 par 64 pixels). Il comportait également un clavier QWERTY de 56 touches, un modem intégré, un port d’imprimante parallèle et fonctionnait avec quatre piles AA. Cela vous donne 20 heures d’autonomie et 30 jours de stockage de mémoire.

Ce qui a fait le succès du TRS-80 Model 100, c’est son adoption rapide par les journalistes. Leur enthousiasme pour l’ordinateur s’est répandu dans toute l’industrie (et au-delà), ce qui s’est traduit par plus de 6 millions de ventes de l’ordinateur.

Alors que les ordinateurs portables avaient déjà commencé à s’éloigner de l’aspect « cyberdeck » du TRS-80 Model 100, son impact sur la perception de ce que nous considérons aujourd’hui comme le « travail flexible » est incommensurable.

La version la plus basique de l’ordinateur portable TRS-80 Model 100 coûtait 1 099 dollars, soit environ 3 000 dollars aujourd’hui. Il était si populaire que plusieurs concurrents ont créé leur propre version du TRS-80 Model 100.

Voir aussi :  interface graphique ? Qu'est-ce qu'une interface utilisateur graphique ?

La portabilité améliore la productivité !

Si vous avez déjà utilisé un ordinateur portable, vous savez qu’il change votre façon de travailler. Les documents peuvent être rédigés n’importe où. Les courriers électroniques peuvent être composés et envoyés depuis un train ou un avion. Les rapports peuvent être vérifiés et renvoyés.

Les téléphones portables et les tablettes offrent des gains de productivité similaires, mais un ordinateur portable offre un clavier et un écran complets. Il s’agit simplement d’un niveau de productivité différent, qui n’aurait pas été possible avec les équipes d’ingénieurs pionniers des ordinateurs portables d’IBM, d’Epson et de Compaq, et avec le succès ultérieur du modèle TRS-80 100.

S’abonner à notre lettre d’information

Qui a inventé l’ordinateur portable et le téléphone mobile ?

Le premier appareil qui ressemblait aux ordinateurs portables d’aujourd’hui – écran plat dans un design à clapet au-dessus du clavier – était le GRiD Compass. Le designer britannique Bill Moggridge l’a créé en 1979 et il a été fabriqué en 1982.

Qui a inventé le premier ordinateur portable fonctionnel ?

Adam Osborne a inventé l’ordinateur portable en 1981. Bien que l’Osborne 1 ait été reconnu comme le premier ordinateur portable, le concept d’un ordinateur portable a été donné en 1968 par Alan Kay.

Quand le premier ordinateur portable mobile a-t-il été inventé ?

Le Compaq Portable a été le premier ordinateur portable compatible PC créé en 1982. La première livraison a eu lieu en mars 1983 et son prix était de 2 995 dollars américains (équivalent à 8 410 dollars en 2021). Le Compaq Portable se pliait en une mallette de la taille d’une machine à coudre portable, similaire en taille à l’Osborne 1.

Qui a inventé le premier ordinateur portable en 1987 ?

En 1987, l’ordinateur portable Vectra Portable CS a été inventé par Hewlett-Packard, considéré comme le premier ordinateur portable doté d’un lecteur de disquettes de 3 ½ » capable d’utiliser des disquettes de 1,44 Mo. En 1988, le Compaq SLT/286, le premier ordinateur portable, a été lancé par Compaq.

  • 00:00Intro
  • 03:37Les premiers PC portables
  • 10:07Vue d’ensemble externe
  • 20:31Batterie + premier démarrage
  • 23:21Premières impressions
  • 27:15LCD / Graphique
  • 37:40Matériel supplémentaire
  • 43:35Démontage de l’appareil
  • 47:27Mode bureau / Carte vidéo
  • 50:16Rapport d’aspect CGA
  • 55:405140 Moniteurs
  • 01:02:10Imprimante
  • 01:08:32Sélecteur d’application
  • 01:15:50Paramètres du système
  • 01:17:10Fonction de reprise
  • 01:23:45Conclusion / Outro
Cliquez pour évaluer cet article !
[Total: Moyenne : ]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *